Accueil > News

La page du Jeudi revient : et si on parlait Kinesio Taping

 

La page du Jeudi revient : et si on parlait Kinesio Taping

Une pratique en vogue
Fondé en 1973 par le Japonais Kenzo Kase, le Kinesio Taping est un concept médical qui a pour but de soulager certains patients atteints de douleurs musculaires et articulaires. Introduit en France par le kinésithérapeute alsacien Ludovic Delaunay en 2007, cette pratique est désormais devenue incontournable dans le sport, y compris dans le football
 
Tout est parti d’une discussion anodine avec l’emblématique gardien de handball Thierry Omeyer. Passé par l’Allemagne durant sa carrière, l’actuel dernier rempart du PSG handball aborde sans cesse le sujet du Kinesio Taping avec le kinésithérapeute du Sélestat Alsace Handball, l’Alsacien Ludovic Delaunay. Cette pratique, qui consiste à apposer des bandelettes sur les muscles de patients afin de les soulager, est en vogue outre-Rhin, alors qu’elle est encore méconnue en France. « J’ai fini par m’y intéresser et je me suis rendu compte que personne ne l’avait fait avant moi », indique Ludovic Delaunay, qui va l’introduire dans l’Hexagone en 2007, par l’intermédiaire du sport de haut niveau, et ce après s’être formé notamment en Italie, aux Etats-Unis et à Singapour. « Je l’ai faite rentrer à la base pour les joueurs de handball que j’ai sous ma responsabilité. »
 
Un avenir radieux
Le succès est immédiat. De lui-même, Ludovic Delaunay décide de développer le Kinesio Taping dans plusieurs sports. « En septembre 2008, j’ai donné mon premier cours à Strasbourg, avec la présence du Racing, de la SIG ou encore de l’Etoile Noire », indique le kinésithérapeute qui en est aujourd’hui à près de 150 formations dispensées dans tout le pays. Le Kinesio Taping est aussi bien implanté dans le football, il est même devenu incontournable aux dires de Ludovic Delaunay. « Toutes les équipes du monde professionnel l’utilisent, souligne celui qui a notamment formé des clubs comme l’AJ Auxerre, le Stade Rennais, Toulouse FC et bien d’autres encore. Les joueurs sont demandeurs. L’Alsace est la région qui maitrise le mieux cette pratique puisque 800 kinés sont formés, 4500 le sont à travers toute la France. » Qu’en est-il de l’avenir de ces petites bandelettes? Il semble doré. « L’avenir passe par la science, témoigne Ludovic Delaunay. Beaucoup d’études scientifiques valident désormais l’utilisation de cette méthode. » Qui n’a, à n’en pas douter, pas fini de progresser
 
Le Kinesio Taping en 3 questions
 
- Comment l’utiliser ? La première chose à savoir, c’est que le Kinesio Taping ne peut pas être utilisé par monsieur tout le monde. C’est une méthode uniquement appliquée par un professionnel formé (la liste des kinés formés est consultable sur le sitev www.kinesiotaping-france.fr) Il faut donc se tourner vers un kiné diplômé qui constatera les déséquilibres du patient avant d’essayer de régler les problèmes en apposant les bandelettes sur les muscles
 
- Quels sont ses avantages ? C’est une thérapie performante 24 heures sur 24 pendant 3 à 5 jours. C’est la seule qui reste efficace même quand le patient n’est pas entre nos mains. Elle permet de récupérer plus vite
 
- Peut-il guérir des blessures ? C’est une vraie technique de soins qui n’est jamais utilisée sur quelqu’un qui va bien. Par contre, elle ne permet pas à un joueur blessé de jouer, même si elle améliore les délais de guérison.
 
 
Un article de Frédéric Gomez
Publié dans Alsace Foot du 15 février 2017
Edité par la Ligue Grand Est Football
 

Le n° complet de l’Alsace Foot est en pièce jointe 

 

Télécharger le PDF

 

 

Tous droits réservés © AS Sermersheim - Mentions légales - Réalisation magried.com