Accueil > News

Les comptes rendus des matches de la poule (13-04-14)

 

Les comptes rendus des matches de la poule (13-04-14)

Dercim Karakurt a donné le "la" ce dimanche ...

Portugais Sélestat 4

Mutzig 1
Mi-temps : 3-1.
Arbitre : M. Daglayan, assisté de MM. Woehrel et Michel.
Les buts : Gilg (20e ’, 25e ’), Schmittheissler (30e ’), Deuscher (60e ’) pour les Portugais ; Ménétré (28e ’) pour Mutzig.
Le second souffle
Le retour de Karakurt coïncide avec de nouvelles victoires pour les Portugais de Sélestat. Le milieu de terrain de L’ASP a été énorme avec quatre passes décisives dans ce match. Au bout, une victoire nette pour les joueurs de Schmittheissler.
La bonne ambiance constatée toute la semaine a porté ses fruits. Tous les joueurs sont immédiatement rentrés dans le match, ne laissant aucune chance de s’exprimer aux visiteurs du jour.
À la 20e ’, Karakurt prend les choses en main. Après une longue chevauche sur le côté, il délivre un centre millimétré qui trouve Gilg au deuxième poteau. Après un contrôle, celui-ci ajuste le portier local pour le 1-0.
À peine cinq minutes plus tard, Karakurt réceptionne une touche de Bouzouina. Il efface son vis-à-vis et adresse un caviar à Gilg, placé à l’entrée de la surface. Le portier mutzigeois et crucifié et le public tombe sous le charme de la démonstration des joueurs de Schmittheissler.
Néanmoins une petite déconcentration sur un coup de pied arrêté vient refroidir les ardeurs locales. À la 28e ’, Ménétré, oublié par la défense locale, est à la tombée du ballon et il redonne espoir aux visiteurs. Son coup de tête était imparable pour Schneider, le ballon ayant effleuré la transversale avant de rentrer.
Ce doute est de courte durée. Karakurt, encore lui, combine avec Gilg après une double « une-deux » pour transmettre le ballon à Schmittheissler qui, après avoir pivoté sur lui-même, tire en déséquilibre et redonne un avantage logique aux Lusitaniens.
La deuxième mi-temps ne changera rien à la domination sélestadienne. Elle se traduira même par un penalty raté par Jordan Muller. Mais le quatrième but tombera quand même. Suite à une action de toute beauté de Karakurt, qui fait son numéro sur son flanc, le centre en puissance devant le but est coupé par Deuscher. C’est de la tête qu’il envoie le ballon en pleine lucarne.
La lanterne rouge repart bredouille du Grubfeld. Et quelle semaine pour les Portugais, qui enregistrent le plein (4) victoires. La fin de la saison s’annonce sereine et joyeuse pour le club du président Serge Da Mota
 
Souffelweyersheim         2
Molsheim            2
Le leader en échec
Souffelweyersheim continue de relever la tête. Après avoir résisté à Holtzheim il y a deux semaines, c’est le leader, Molsheim, qui a cette fois été acculé au nul. Et ce n’est pas immérité pour la formation de Romuald Haag, qui a retrouvé de l’allant sur le terrain et qui promet de ne rien lâcher. Molsheim, promu leader la semaine dernière, n’a pas fait honneur à son statut.
D’entrée de jeu, Molsheim semble contrôler la situation mais ce sont les locaux qui se procurent la première occasion par Binetruy, contré, in-extremis par Blet. Le début de partie est haché avec pas mal de déchets et de maladresse de part et d’autre mais c’est pourtant Molsheim qui trouve la faille à la 13e. Au départ, une balle en cloche que laisse échapper Schmitt. Le rebond est favorable à Walter qui pousse la balle dans le but adverse. La première période est assez quelconque.
La partie s’anime dès la reprise où Souffelweyersheim égalise dès le coup d’envoi. Une erreur de la défense de Molsheim profite à Chenkir, qui centre pour Fieck. Ohrel est battu et, pour le leader, tout est à refaire.
Chenkir, très incisif sur l’aile gauche s’enfonce dans la défense avant de délivrer un tir croisé qui file au ras du poteau (48e ). Les locaux reprennent confiance et c’est encore la panique au sein de la défense visiteuse à la 53e , quand l’arbitre refuse un but signalé hors-jeu, puis sur la reprise de Binetruy (55e ), qui passe de peu à côté.
Molsheim fait meilleure figure et Zehnacker fusille Schmitt, pas trop sollicité jusque-là. Mais un nouvel errement défensif va coûter la victoire aux visiteurs. À la 87e , Senouci transforme un penalty qui a sanctionné une faute de Stiegler dans la surface. Une double sanction, car le n° 4 est prié de regagner le vestiaire.
 
HŒNHEIM 3
ROSSFELD 6
Mi-temps : 1-3. Arbitre : M. Brun (Oberhausbergen), assisté de M. Suarez et M. Balami (Strasbourg). Les buts : Ramirez (4e ’), Boughazi (83e ’), Frantz (85e ’) pour Hœnheim ; Kolb (15e ’), Wiedemann (27e ’, 89e ’, 90e ’+3), Holtz (38e ’sur pen.), Fischer (88e ’) pour Rossfeld.
HŒNHEIM : Khettagi, Kaya, Pomollio, Frantz, Turckoglu, Foloppe, Bach T., Hayef, Ramirez, Ayvaz, Cihangir (Dos Santos, Boughazi).
ROSSFELD : Hohenleitner, K. Schnell, A. Schnell, R. Schmitt, Unger, L. Holtz, Kolb, Kretz, Louis, Fischer, Wiedemann (Kseniak, G. Schmitt, Higueras).
De folles dernières minutes
Les Rossfeldois jouent à se faire peur avant de s’imposer après une fin de match totalement débridée. Pourtant, tout avait mal démarré pour les Bleus. Dès la 4e ’, Ramirez s’infiltre entre les défenseurs centraux pour ajuster Hohenleitner.
Mais la réponse des Rossfeldois est immédiate et Kolb, bien lancé en profondeur, rétablit l’équilibre (1-1, 15e ’). Dans la foulée, un tir puissant de Hayef atterrit sur la transversale rossfeldoise. Les locaux viennent de laisser passer leur chance, car Wiedemann double la mise à la 27e ’.
L’ailier du FCR est fauché par le gardien, qui est expulsé à la 38e ’. Lionel Holtz ne tremble pas et transforme le tir au but qui permet aux Bleus de regagner les vestiaires avec un bel avantage (1-3).
Pourtant, même réduits à dix, les locaux ne capitulent pas : le poteau repousse un tir puissant de Ayvaz (47e ’). Petit à petit, les Rossfeldois reprennent la direction des opérations, tout en oubliant de se mettre définitivement à l’abri. Kevin Schnell touche lui aussi du bois à la 50e ’et Wiedemann n’est guère plus heureux à la 75e ’lorsque son tir est repoussé par le poteau.
Alors que l’on se dirige lentement vers la victoire des visiteurs, la rencontre va devenir complètement folle dans les dix dernières minutes. C’est d’abord Boughazi qui redonne espoir aux locaux en réduisant le score (83e ’). Sur l’engagement, Frantz récupère la balle et, des 30 mètres, il envoie un missile dans la lucarne de Hohenleitner (3-3, 85e’).
Pas le temps de gamberger pour les Rossfeldois, car Wiedemann sert Fischer sur un plateau pour redonner l’avantage aux Bleus (88e ’). Sur un long coup franc local, Hohenleitner dégage du poing sur K. Schnell qui trouve Fischer. L’attaquant centre sur Wiedemann qui marque (89e ’).
Dans le temps additionnel, les attaquants visiteurs se retrouvent pour sceller définitivement le sort du match, qui permet aux Bleus de continuer à côtoyer le podium alors que se profile déjà à l’horizon le choc au sommet à Holtzheim de vendredi prochain.
 
SERMERSHEIM 4
SCHILTIGHEIM III 2
Mi-temps : 3-1. Arbitre : M. Zinck (Mothern), assisté de MM. Gaudel (Hessenheim) et Demir (Erstein). Les buts : Pavic (23e ’), J. Maeder (41e ’, 76e ’), D. Schnell (45e ’+1) pour Sermersheim ; Schaffner (11e ’sur pen., 61e ’) pour Schiltigheim III.
Révoltés par le penalty
Après un très bon début de match de l’équipe locale, qui affichait une énorme envie de se battre sur tous les ballons, c’est la première mauvaise surprise. Les coéquipiers de Damien Schnell se retrouvent sous la douche froide avec un penalty très généreux accordé par l’arbitre pour une faute très bénigne de la défense locale sur Iurilli. Mais Schaffner transforme la sanction en 0-1 sans se poser de questions.
Passé ce coup du sort, les locaux deviennent maîtres du jeu presque tout au long de la rencontre avec, à la 18e ’, une première occasion signée D. Schnell qui ne réussit pas à surprendre le gardien Moliki. Le deuxième essai est bien plus favorable pour les couleurs locales : débordement d’Obrecht et joli centre en retrait que Pavic reprend à bout portant pour égaliser.
Le rouleau compresseur local est bien en route. Les visiteurs sont nettement sur la défensive et, à la 41e ’, l’attaque locale réussit à décaler Jordan Maeder qui, d’une frappe puissante, trompe le gardien visiteur (2-1). Les locaux en voulaient encore plus avant la pause et Haas, rentré en jeu, centre de manière imparable pour D. Schnell qui, en deux temps réussit à prendre le dessus sur Moliki et à donner un net avantage aux locaux.
L’entame de la seconde période est encore locale, et Haas a deux belles opportunités mais chaque fois annihilées par un excellent stoppeur visiteur, en l’occurrence Onega. À l’heure de jeu, les visiteurs reprennent pied et pressent les locaux dans leurs derniers retranchements. Sur un coup franc excentré, le coup de pied de Iurilli trouve la tête de Schaffner qui réussit à réduire la marque.
Loin de se laisser impressionner, les locaux repartent de l’avant et, après plusieurs occasions de but, ils héritent d’un superbe coup franc à quelque 20 mètres du but. Jordan Maeder le bote et trouve la lucarne visiteuse pour le 4-2.
La fin de la rencontre est quelconque côté visiteur, alors que les locaux s’appliquent. Ils veulent à tout prix se mettre définitivement à l’abri mais la défense visiteuse réussit à écarter le ballon.
HOLTZHEIM        2
MARS BISCHHEIM             0
Bischheim recule
Ce match entre deux prétendants à la montée a vu la victoire méritée de Holtzheim.
Une première mi-temps à l’avantage des locaux qui ouvrent rapidement le score dès la 14e. Une belle ouverture plein axe sur Driouach qui contrôle en pleine course puis qui fixe le dernier défenseur pour servir idéalement Ouslama qui trompe tranquillement Bon. On attend la réaction des Marsiens mais celle-ci ne viendra pas dans ces premières 45 minutes. Holtzheim a tout loisir de gérer son avance jusqu’à la pause.
À la reprise, les supporters locaux repensent au match de la semaine passée, où Holtzheim n’a pas su tenir le résultat. On semble s’acheminer vers ce même scénario car les « rouges » laissent maintenant l’initiative aux joueurs de Bischheim pourtant rarement dangereux pour la défense locale.
Le capitaine Bajra et ses coéquipiers repoussent chaque initiative, aidés, il est vrai, par un milieu récupérateur très actif à l’image de A. Froeliger, Lehmann ou Grand.
Un tir d’Arnould, détourné au-dessus de la barre par Felten à la 62e et une reprise à bout portant sur laquelle le même Felten se couche avec autorité sont les seules opportunités des visiteurs.
À la 76e , Grand se retrouve bien positionné à l’entrée de la surface mais croise trop sa frappe alors que Bon était pris à contre-pied. Holtzheim assure sa victoire à la grande joie du staff et du public à la 83e. Un corner exécuté intelligemment par Pektas, au second poteau, trouve la tête de Lehmann qui s’élève au-dessus de la mêlée et ne laisse aucune chance à Bon. Cette victoire fait du bien à Holtzheim, qui grimpe peu à peu vers les premières places.
Ancien leader, le Mars Bischheim, battu par Molsheim la semaine dernière, glisse lui à la troisième place.

 

 

 

Tous droits réservés © AS Sermersheim - Mentions légales - Réalisation magried.com