Accueil > News

Bilan d'un week-end ! Les leaders confirment ...

 

Bilan d'un week-end ! Les leaders confirment ...

Bilan d'un week-end ! Les leaders confirment ...

Bilan d'un week-end ! Les leaders confirment ...

Sermersheim pas assez efficace … ou … Les Portugais après la pause
 

SERMERSHEIM 1 PORTUGAIS ELSAU II 3 Mi-temps : 0-0. Arbitre : M. Schweitzer assisté de MM. Betz et Yildirim

 

Les buts : Espirito Santo (74e ) pour Sermersheim ; Karayalcin (53e et 76e ) et Kefti Cherif (90e+4) pour les Portugais de l’Elsau II
ENCORE UNE FOIS, l’équipe locale a présenté un football très plaisant, mais une fois de plus, elle a été copieusement corrigée par quelques fautes de jeu et un singulier manque d’efficacité offensive. La fin du quart d’heure de chauffe sera bénéfique aux locaux qui héritent d’un superbe coup franc aux 20 m suite à une faute sur Albrecht, mais ce dernier envoie la balle au-dessus du cadre visiteur. Dans la foulée, le local Frick rentre dans la surface de réparation et sert en retrait Kastner dont la reprise est détournée par la défense visiteuse. Les visiteurs n’ont pas grand-chose à se mettre sous la dent tant l’emprise du match est devenue locale et c’est majoritairement le remuant Albrecht qui pose des soucis à la défense de Pinto qui s’en sort à son avantage. La seconde mi-temps sera bien plus riche. Dès le coup d’envoi, les locaux se ruent sur le but de Benetas et Obrecht, bien servi, est près de trouver la faille à la 49e . À la 52e , Pavic essaie de tromper le gardien adverse, mais sa frappe fuit le cadre visiteur. Très discrète jusqu’à la 53e , l’attaque visiteuse va se réveiller en fanfare en récupérant une balle perdue aux 20 m. Aras rentre dans la surface de réparation et sert un caviar à Karayalcin qui ouvre imparablement la marque. La réaction locale est quasi instantanée et Pavic, de la tête, essaie de trouver l’égalisation. Alors même que quelques décisions arbitrales sont critiquées, les locaux réussissent quand même à égaliser de superbe manière par Espirito Santo qui, d’une reprise lobée, trouve la lucarne. Joie locale de courte durée La joie locale sera de courte durée car moins de 120 secondes plus tard, sur une remise en jeu, Kefti Cherif va provoquer un monumental cafouillage sur le but local et, à la sortie, Karayalcin réussit à pousser le cuir au fond des filets. Les locaux augmentent la cadence et dominent outrageusement la fin de la rencontre. Ils vont se créer de nombreuses occasions pour égaliser, mais ni Pavic ni Albrecht ne réussiront à tromper la vigilance du gardien Benetas. Dans les toutes dernières secondes, les visiteurs procèdent sur un ultime contre, récupèrent le cuir suite à une faute de relance locale et Nar sert Kefti Cherif qui établit le score final (1-3)
 
Ou encore :
 
Sermersheim pas payé
Les locaux peuvent s’en vouloir d’avoir raté une bonne affaire après avoir, une fois de plus, livré une prestation très plaisante face à une équipe simplement plus réaliste.
Durant le quart d’heure initial, les  locaux combinent bien mais n’arrivent que rarement à déborder une  défense  visiteuse  solidement  orchestrée autour du capitaine Pinto.  La  première  occasion  est  locale. Mais le coup franc aux vingt mètres  d’Albrecht file au-dessus de la transversale (19e ). Les locaux accélèrent  le  rythme.  Sur  une  incursion  de  Frick, Kastner reprend le ballon dé- tourné par la défense lusitanienne.  En seconde période le jeu demeure  tout aussi alerte. Si les premières occasions sont  locales,  avec  deux rushes pas concluants d’Obrecht, les visiteurs ouvrent le score lorsqu’ils  récupèrent une balle perdue aux 20  mètres (53e ). Aras entre dans la surface pour servir un caviar à Karayalcin qui  ouvre  imparablement  la  marque.  La  réaction  locale  se  fait dans la foulée mais la reprise de Pavic est détournée par Pinto. Dans la  foulée, Albrecht bute sur le gardien  visiteur Benetas. Les locaux sont ré- compensés de leurs efforts à la 74e minute par Esperito Santo qui, d’une superbe reprise lobée, égalise pour  l’ASM.  La  joie  locale  est  de  courte  durée car sur une remise en touche  suivie d’un cafouillage, Kefti Cherif  réussit à glisser le cuir à son avantcentre Karayalcin qui signe son doublé. La fin du match est totalement  locale.  Les  visiteurs  sont  recroquevillés dans  leur  surface.  Pavic,  sur  deux reprises de la tête, est tout proche de tromper le gardien. À force de vouloir  égaliser  les  locaux  se  mettent dans le rouge avec des contres  visiteurs percutants. Au bout des arrêts de jeu, une perte de balle bénéficie à  Nar  qui  met  sur  orbite  Kefti Cherif qui établit le score final
 
Eschau sur sa lancée … ou … Sélestat n’y arrive pas
 

ESCHAU 2 SÉLESTAT 0 Mi-temps : 1-0. Arbitre : M. Dusch

 

Les buts : G. Ciaschi (32e ), Mutombo (54e ) pour Eschau
QUATRIÈME match consécutif sans défaite pour les Escoviens, qui restent au contact avec le haut du tableau. Au contraire, les visiteurs restent eux englués dans les dernières places du classement en enchaînant une cinquième rencontre sans victoire. Pourtant le début de match n’est pas de bon augure pour Eschau qui, après seulement une minute de jeu, concède un penalty. Sublon, le défenseur local, se laisse surprendre par l’attaquant adverse et commet la faute. Il peut heureusement compter sur Schwartz, son gardien, pour repousser le penalty et garder les Escoviens dans le match. La tension retombe quelque peu, et ce sont les locaux cette fois-ci qui bénéficient d’un penalty : Schmitt-Gully effectue un joli sombrero et subit la faute du défenseur visiteur pris de vitesse. Braun se charge de le tirer mais, encore une fois, c’est le gardien qui prend le meilleur et détourne la tentative de l’attaquant escovien. Costauds défensivement, réalistes en attaque Supérieurs dans le jeu, les Sélestadiens ne sont pourtant pas à l’abri de contre-attaques et les frères Ciaschi vont en profiter pour permettre à Eschau d’ouvrir le score à la demi-heure de jeu. Suite à un contre rondement mené, R. Ciaschi déborde côté gauche et centre en retrait à ras de terre pour G. Ciaschi qui trompe le gardien à bout portant, 1-0. Les visiteurs vont tenter de réagir après la pause mais ne parviennent pas à se montrer réalistes et vont logiquement se faire punir par des locaux bien plus précis et efficaces offensivement : suite à une frappe de R. Ciaschi déviée en corner, Mutombo surgit et place un puissant coup de tête qui permet à son équipe de faire le break, 2-0. Trop brouillons, les visiteurs n’arriveront pas à trouver la faille pour revenir dans le match. Quant aux Escoviens, comme lors des précédents matches, ils arrivent à rester costauds défensivement et très réalistes en attaque ce qui leur permet de jouer les premiers rôles
 
Le leader contrôle … ou … Saint-Pierre-Bois frustré
 

ST-PIERRE-B./TRIEM. 1 GEISPOLSHEIM II 3 Mi-temps : 1-2. Arbitre: M. Sbai assisté de MM. Al Hammaoui et Torun

 

Les buts : Neubrand (20e ) pour Saint-Pierre-Bois/Triembach-auVal ; Ibanez (18e ), Artz (40e et 88e ) pour Geispolsheim II
S’ILS S’INCLINENT face au leader du groupe, les recevants n’ont pas à rougir de leur prestation. Ils ont réussi à rivaliser avec Geispolsheim II, malgré les contrariétés arbitrales. On joue quand même Dès son arrivée, le trio avait en effet souhaité la remise du match, ayant estimé que le terrain de Triembach-au-Val (où le match a été fixé en raison d’une autre compétition sportive, du bike and run, à proximité de celui de Saint-Pierre-Bois) n’était pas en état d’accueillir une rencontre de ce niveau. Surtout après la pluie tombée la veille… C’est grâce à l’insistance des joueurs que le match démarre. Un début avec une totale emprise des locaux, qui se créent de belles occasions. Sans parvenir à conclure. Sur l’un des premiers contres, à la 18e , les visiteurs ouvrent la marque par Ibanez qui profite d’une interception mal contrôlée par la défense de l’Entente. À peine deux minutes plus tard, l’équipe de la vallée égalise par Neubrand qui a bien exploité une balle en profondeur. Le jeu reprend sur une nette domination des locaux qui concèdent pourtant un penalty à la 22e : le gardien Herrmann réussit à repousser le tir d’Artz. Celui-ci prend sa revanche juste avant la mi-temps, en reprenant d’une tê- te plongeante un centre de la droite. La deuxième période est encore à l’avantage de l’Entente qui manque de précision dans le dernier geste. Mais le portier visiteur met aussi en échec les tentatives cadrées. Les rares spectateurs présents espèrent encore le match nul quand Artz trompe la vigilance du gardien local et enlève leurs dernières illusions
 
Ascendant direct … ou … Le raisin a croqué la pomme
 

SCHERWILLER 2 BALDENHEIM 0 Mi-temps : 2-0. Q Arbitre : M. Lecorne (Hoenheim), assisté de MM. Momphile (Strasbourg) et Laouar (Marlenheim)

 

Les buts : Deberdt (5e ’), Oberst (9e ’)
DANS CE MATCH entre deux équipes au coude à coude en championnat, le raisin a été en vedette sur l’étal du marché dominical par rapport à la pomme. On ne joue pas encore la 5 e ’quand T. Guisse lance Oberst en profondeur. Ce dernier remet avec opportunisme sur Deberdt qui ouvre le score en trompant le gardien visiteur. Quatre minutes plus tard, Ritter déborde et remet en retrait pour Deberdt. Celui-ci jette un coup d’œil dans la surface et sert Oberst : 2-0. Baldenheim assommé d’entrée de jeu Les visiteurs ont du mal à refaire surface, ne se créant pas la moindre occasion au cours de cette première mitemps. Les Verts, par contre, continuent leurs actions offensives, se montrant à la fois entreprenants et dangereux : 28e ’, Rauscher adresse une bonne frappe mais le ballon est capté par le gardien de Baldenheim. En seconde période, les vignerons vont baisser de rythme, mais sans jamais être mis en danger pour autant. Les rares occasions seront amenées, d’un côté comme de l’autre, par des coups de pied arrêtés. Deberdt verra son coup franc direct stoppé par le gardien. Scherwiller rasséréné Sur un corner des visiteurs mal dégagé, suivi d’un cafouillage dans la surface, Fehlmann libère son équipe en dégageant le ballon très loin. La dernière occasion sera pour Scherwiller. Deberdt dé- borde et centre pour T. Guisse dont le tir n’est pas cadré. Cette victoire fait du bien au moral des protégés des entraîneurs Goettelmann et Friess. En plus des trois points, on retiendra la prestation aboutie des Scherwillerois qui ont h â t e d ’ e n c h a î n e r … à Ebersheim le dimanche 20 novembre
 
Vue dégagée … ou … Ebersheim sur sa lancée
 

EBERSHEIM 3 MONTAGNE VERTE 0 Mi-temps : 2-0. Arbitre : M. Strub, assisté de MM. Christ et Demir

 

Les buts : A. Lorber (7e ’), Ehrismann (20e ’), Kientz (83e ’)
FACE À UN ADVERSAIRE qui a repris confiance la semaine dernière, Ebersheim va rapidement prendre l’avantage au score. C’est en effet dès la 7e ’que G. Lorber, lancé en profondeur sur son aile gauche, parvient à centrer instantanément au deuxième poteau où s’est placé A. Lorber : une tête croisée trompe le gardien visiteur. La réponse des Strasbourgeois ne se fait pas attendre. Deux minutes plus tard, Baumert doit détourner une frappe bien ajustée. À la 20e ’, le local Ehrismann part sur l’aile droite et repique au centre en emmenant la balle sur son pied gauche pour délivrer une frappe au ras du poteau (2-0). Ebersheim continue de dominer, et Deuscher verra son coup franc détourné par le gardien alors que J. Rivat touche l’équerre sur un centre-tir. Une nouvelle accélération En deuxième mi-temps, Ebersheim gère son avantage mais se fait surprendre par une action dangereuse à la 54e ’, la tête de l’avant-centre visiteur finissant sur la barre transversale. Il faudra attendre les dix dernières minutes pour revoir les Sangliers bleus revenir à l’abordage. Hauss prend de vitesse quatre défenseurs avant de trop croiser sa frappe face au gardien. Trois minutes plus tard, Ebersheim va se mettre définitivement à l’abri. Sur un coup franc mal dégagé, Kientz est en position aux 16 mètres pour reprendre le ballon de volée et inscrire le 3-0. Les locaux auraient même pu corser l’addition, mais ni Deuscher, seul au point de penalty, ni A. Lorber, à l’entrée des 16 m, ne parviendront à battre le gardien. Ebersheim a maîtrisé son affaire, confirmant sa domination dans le derby du dimanche précédent
 
La rencontre entre FEGERSHEIM et HINDISHEIM se dispute ce vendredi 11 Novembre à 14h30 à Fegersheim

  

 

 

 

Tous droits réservés © AS Sermersheim - Mentions légales - Réalisation magried.com