Accueil > News

Une coupe ou la PH vole en éclat !

 

Une coupe ou la PH vole en éclat !

 En Coupe d’Alsace …

 
Sermersheim sombre
SERMERSHEIM 2 OLYMPIQUE STRBG 5 Mi-temps : 0-2
Arbitre : M. Murat assisté de MM. Munch et Woehrel
Les buts : Pavic (77e ), Goettelmann (83e ) pour Sermersheim ; G. Ayvaz (19e , 75e ), Turkay (24e ), Bournhouf (51e , 67e ) pour Olympique Strasbourg
AU COUP D’ENVOI, l’équipe locale (PH) prenait le jeu en main face à des visiteurs (PE) plutôt en forme ces derniers temps. Mais le coup franc de Maeder à la 7e devait montrer toute la détermination locale. C’était peine perdue car, à la demi-heure de jeu, les locaux étaient déjà menés 2-0. À la 19e , Garip Ayvaz récupérait une balle en profondeur et contournait le cerbère local pour marquer. Dans la foulée, ou presque, c’est son frère Ali qui débordait côté droit et son centre puissant était repris par Turkay qui augmentait la marque. Les locaux réagissaient par Obrecht qui plaçait une superbe frappe détournée par la barre transversale alors que, dans la foulée, Pavic testait le gardien Sohn qui détournait brillamment sa frappe puissante. Les locaux avaient les clés du match en main et leurs débordements respectifs des deux côtés provoquaient des situations chaudes sur le but visiteur mais qui ne surprenaient pas pour autant l’arrière-garde de l’Olympique. Au retour des vestiaires, on comptait bien sur une réaction d’amour-propre des joueurs locaux mais dès la 51e , les visiteurs envoyaient Bournhouf plein champ et ce dernier n’avait aucune peine à trouver le chemin des filets. Le match était plié et c’est probablement ce qui permettait aux joueurs locaux de se relâcher. Ils enchaînaient les belles opportunités sur le but adverse et notamment à la 60e où Damien Schnell réussissait l’exploit de placer la balle loin hors du cadre alors qu’il était sur la ligne de but. Les frappes de Hanns et de Pavic connaissaient presque un sort similaire mais détournées avec brio par l’excellent gardien visiteur Sohn. Les visiteurs justement allaient punir les locaux de ce manque d’efficacité. Sur une excellente relance de Lateche, c’est encore Bournhouf qui était à la conclusion. Deux buts pour l’honneur Dans la foulée ou presque, un excellent une deux entre N’Daye et Garip Ayvaz permettait à ce dernier de doubler la mise. Les visiteurs lâchaient la bride dans le dernier quart d’heure et les locaux en profitaient pour se rapprocher sur une belle reprise de volée de Pavic et une belle tête décroisée de Goettelmann. Nettement insuffisant pour surprendre les Olympiens
 
Ou …
 
Sermersheim loin du compte
Les locaux donnent le ton durant le quart d’heure de chauffe avec notamment un coup franc de Maeder qui passe loin du cadre. Plutôt dans le  bon  rythme,  ils  ont  aussi  leur péché mignon. Dès la 19e  minute, sur  une  perte  de  balle  inutile  au milieu du terrain, les visiteurs en profitent  pour  lancer  en  profondeur Garip Ayvas qui contourne le gardien local Zuber, pour ouvrir la marque. Les locaux tentent de réagir mais, presque dans la foulée, à la 24e  minute, sur un excellent service d’Ali Ayvas, Turkay est à la ré- ception du ballon pour doubler la mise. Assommés, les locaux prennent enfin  la  direction  du  jeu  et sont  bien  plus  présents  dans  les duels, arrivant enfin à se mettre en position de tir dans les 18 mètres locaux, comme cette action où la frappe d’Obrecht est repoussée par la barre transversale (34e ). Les locaux gagnent tous les duels et surtout, avec  l’utilisation  de  leurs ailes, ils arrivent à mettre le danger sur  le  but  de  Sohn.  A  la  40e minute, Pavic est bien près de ré- duire la marque sur une frappe que le  gardien  visiteur  détourne brillamment. Au retour des vestiaires, les  visiteurs  donnent  le  coup de semonce dès la 51e  minute. Sur une  balle  en  profondeur  de  Galip Ayvas, Bournhouf s’envole pour signer le 0-3. Les locaux essaient de recoller au score. Mais si le jeu est de  relative  bonne  qualité,  la  finition et  l’efficacité  offensive  sont bel et bien absentes à l’image de cette action de la 60e  minute quand Damien Schnell hérite d’une superbe balle  mais  place  le  cuir  largement au-dessus de la transversale. Dans la foulée, Hanns et Pavic sont bien près également de surprendre le  gardien  Sohn,  qui  détourne brillamment  les  deux  tirs  locaux. En face ce n’est pas la même chanson. Sur un superbe service de Latèche, Bournhouf signe son doublé et permet aux visiteurs de prendre le large. Cet avantage est confirmé à la 75e  minute après un superbe une-deux  entre  Garip  Ayvas  et N’Daye, qui permet à Ayvas de signer également son doublé. La fin de la rencontre appartient aux locaux qui signent deux buts sur une reprise  de  Pavic  et  une  tête  de Goettelmann
 
Aucune ouverture
MOLSHEIM 3 SCHERWILLER 0 Mi-temps : 1-0.
Arbitre : M. Chaanani, assisté de MM. Msyah et Hernandez
Les buts : Heintz (17e ’), Walter (68e ’), Ozgan (86e ’).
Un match de coupe dont voulait profiter Molsheim pour continuer sa bonne série actuelle. Le jeu est vif et les joueurs locaux se portent vers le camp adverse. À la 4e’, Nunoo est en bonne position pour tirer mais le ballon frôle le poteau. 10e ’, sur un corner, Molsheim a une nouvelle occasion d’ouvrir le score mais la transversale s’y oppose. Les visiteurs répliquent dans la foulée et amènent le danger devant le but de Molsheim où la défense fait bonne garde. C’est à la 17e ’ que l ’ h o r i z o n s ’ é c l a i r c i t p o u r Molsheim : Heintz ouvre le score après une bonne combinaison d’ensemble. Les locaux veulent alors gérer cet avantage. Pas la meilleure idée car les joueurs de Sommer tombent dans leurs travers. Les imprécisions et pertes de balles permettent aux visiteurs de reprendre des initiatives. Le dernier quart d’heure de la première mi-temps est à leur avantage. La défense locale, un peu dissipée, réussit quand même à maintenir l’avantage. À la reprise, Molsheim imprime le pressing. Le jeu plus fluide permet aux attaquants d’effectuer de nombreuses incursions près du but des visiteurs. À la 68e ’, leurs efforts sont récompensés, Walter doublant la mise après un bel enchaînement collectif. Scherwiller réagit, en particulier par Rauscher, mais trop mollement face à une arrière-garde locale vigilante. Afin de mettre fin au suspense, Ozgan augmente le score à 3-0 après une nouvelle attaque collective. La messe est dite et Molsheim accède au 5e tour de cette Coupe d’Alsace. Du côté des verts, la paire Goettelmann-Friess pourra compter sur le retour d’éléments essentiels cette semaine afin de préparer au mieux la rencontre de championnat du week-end prochain
 
Hautepierre se sauve de peu
HAUTEPIERRE 1 MONTAGNE VERTE 0 Mi-temps : 0-0.
Arbitre : M. Vandevoir assisté de MM Mathis et Toure.
Le but : Said (52e ) Q Avertissements : Dumont (39e ) Dahbi (53e ) pour Hautepierre ; Liebaux (50e ) pour Montagne Verte
LE DÉBUT DE MATCH est compliqué pour Hautepierre (D1) qui enchaîne les occasions sans jamais pouvoir marquer face à des visiteurs qui évoluent deux échelons plus haut. Bien qu’ils aient des difficultés à remonter, les hommes de Bouchriss arrivent à passer la défense après un coup franc. Aamara tire et manque de peu d’ouvrir le score à la 13e . Même si les locaux dominent et tirent à plusieurs reprises sur le gardien à la 15e , 20e ou 32e , aucune balle ne passe la ligne blanche. Entre-temps, l’équipe de la Montagne Verte profite de quelques inattentions de la part des hommes de Djermane pour passer la défense adverse, notamment à la 43e où Mahdi cadre mais Mejri le rattrape. La première mi-temps se finit par un corner de Dumont avec un ballon qui touche la transversale mais ne rentre pas dans le but. Sous tension La seconde période débute par une belle occasion pour la Montagne Verte avec Mahdi dont la frappe passe à dix centimètres du poteau. L’équipe d’Hautepierre répond dès la 52e : Dumont tire un coup franc, Said donne alors un coup de tête et le ballon finit sa course dans les filets (1-0). La déception est grande pour les joueurs de Bouchriss. À la 60e , l’arbitre siffle un coup franc que les joueurs refusent : la tension monte entre les deux équipes et une bagarre n’est pas loin d’éclater. Les visiteurs ne veulent pas se laisser faire et, sur les dernières minutes, enchaînent les tirs cadrés pour déjouer l’attention de Mejri. Sans succès. Le match se finit sur une dernière tentative d’égalisation mais les locaux remportent ce match et bousculent la hiérarchie.
 
En Coupe Crédit Mutuel
 
RHINAU 3 ST-PIERRE-BOIS/TRIEMBACH 0 Mi-temps : 1-0.
 Arbitre : M. Kovacs. (Duppigheim).
Les buts : Rebert (2e ’), Lang (46e ’sur pen.) et Fiorletta (74e ’).
Cette rencontre a vite tourné à l’avantage des locaux. Ils ouvraient le score dès la 2e ’, par Rebert qui transformait directement un coup franc des 20 mètres en pleine lucarne. L’équilibre s’installe, les deux équipes opérant en contre. Mais le jeu reste mieux construit par les moins gradés, ce qui ne peut qu’inquiéter les Saint-Gillois. La deuxième période commence par un nouveau coup de théâtre, les locaux obtenant un penalty dès la 46e ’pour une faute du gardien. Le 2-0 est signé Lang. Les visiteurs sont abasourdis et tentent de revenir mais leur jeu reste beaucoup trop imprécis. Les Rhinois contrôlent l’affaire sans difficulté, laissant venir les attaques et opérant en jaillissements sur les flancs. Tactique qui leur permet de marquer une troisiè- me fois, à la 74e ’, par Fiorletta : un centre de la gauche prend le portier Herrmann à contre-pied. Les visiteurs, éliminés sans gloire, auraient mérité de sauver l’honneur, mais ils sont restés maladroits devant la cage
 
Westhouse prend une valise
WESTHOUSE 0 EBERSHEIM 9 Mi-temps : 0-4
Arbitre : M. Brach assisté par MM. Elfanni et Elaydin
Les buts : Hauss (6 buts), Rivat (1), Lorber (1), Adoneth (1).
TRUFFÉS de nombreux élé- ments de la II par suite d’un grand nombre de suspendus et de blessés, les locaux se font surprendre dès le premier quart d’heure. L’équipe visiteuse démarre en effet la rencontre en trombe et marque trois buts durant les premières minutes alors que le gardien local Blanche s’était déjà illustré à deux reprises. Dominant dans tous les compartiments du jeu, Ebersheim continue de maîtriser la situation et score une nouvelle fois avant la mitemps. Ebersheim ne lâche rien De retour des vestiaires, la physionomie ne change guère et les visiteurs marquent à intervalle régulier face à une équipe qui a depuis longtemps déjà baissé les bras. Mention spéciale toutefois au jeune gardien local Blanche.
 
BARR 0 BALDENHEIM 7 Mi-temps : 0-0
Arbitre : M. Raso (Ohnenheim)
Les buts : Seyller (46e ’, 65e ’, 70e ’, 89e ’), Weber (67e ’, 75e ’, 80e ’).
Les locaux vont parvenir à résister une mi-temps, atteinte sur le score vierge, puis vont s’écrouler en seconde période. Dans un premier temps Baldenheim, par Seyller et Besseux, ne cadre pas ses frappes et les corners repris de la tête sont captés par Metz, le gardien des locaux alors que le coup de tête de Bindreif passe au-dessus. Une seule action des attaquants barrois mérite d’être relevé : Kouadio centre pour Zouzoua qui voit Maitre, le cerbère visiteur, s’interpose. Dès la reprise, une faute devant les 16 mètres est sanctionnée et convertie en but par Seyller qui trouve le petit filet opposé. Les attaques de Baldenheim se multiplient. Djor sauve son camp en suppléant son gardien sur la ligne de but. La bonne organisation défensive de la première mi-temps n’est plus déployée et les attaquants adverses se retrouvent facilement en position de tir. Après l’heure de jeu, passe de Monier pour Seyller, qui vient battre Metz de près. Deux minutes plus tard, Weber, seul sur le côté droit, va inscrire le 0-3. Seyller et Weber se lancent dans des courses du milieu de terrain et vont encore faire gonfler l’addition. En fin de rencontre, les deux mê- mes attaquants marquent sur une passe en retrait de Monier puis Seyller place une reprise de la tête au second poteau. Kouadio aura eu une occasion, peu auparavant, pour Barr mais sa reprise de la tête dans les 6 m passait à côté du montant
 
MATZENHEIM 0 FC SÉLESTAT 3 Mi-temps : 0-2
Arbitre : Mme Bret
Les buts : : G. Deschamps (30e ’), M. Rhazoui (45e ’+2), I. Ben Freha (65e ’).
Les locaux, qui évoluaient au même niveau que les Grenats trois saisons plus tôt, jouent aujourd’hui trois étages plus bas. D’entrée de jeu, les Sélestadiens s’installent dans le camp des riverains du Panama et il faut la vigilance de Scheer pour retarder l’échéance. Néanmoins, Sélestat ouvre le score à la 30e ’et double la mise dans les arrêts de jeu. Au retour des vestiaires les Sélestadiens enfoncent le clou. Dès lors le match se déroule au milieu, et chaque équipe se contente de défendre. La logique est respectée.
 
Les autres équipes de la poule :
Mundolsheim – Hindisheim                                        3 – 1
Eckwersheim – Fegersheim                                        1 – 6
Eschau – CS Neuhof                                                    2 – 3
Geispolsheim 2 et Portugais Elsau 2 non en lice
 

 

 

 

Tous droits réservés © AS Sermersheim - Mentions légales - Réalisation magried.com