Accueil > News

L'équipe seconde en mode zoom ...

 

L'équipe seconde en mode zoom ...

 Après une saignée à blanc, un vrai départ dans l’inconnu !

Au terme d’une saison mitigée en 2014/2015, le groupe de l’équipe seconde a été saigné à blanc au terme de la saison avec le départ de nombreux titulaires de l’équipe. Il fallait tout reconstruire, et ce n’était pas facile car le trou était vraiment béant ! Là il faut dire qu’il y avait une double conjonction, entre un encadrement technique du onze fanion qui a été délibérément laissé à deux membres actifs en tant que joueur (Ben Spielmann et Quentin Wehrlé) et Quentin Wehrlé qui en sus prenait la pôle direction de l’équipe seconde. On jouait sur du velours, et on s’attendait à une saison très très compliquée …
 
La vérité si je mens : le début de la saison répondait aux craintes !
Dès le coup d’envoi de la nouvelle saison le ton était donné et la crainte se confirmait. Des matches amicaux quasiment pas aboutis, et une entrée en scène qui a donnée le ton ! L’équipe n’était pas prête, cherchait ses repères, n’avait pas de liant et sur le terrain de Niedernai, face à une équipe reléguée au final, a fait une bien pâle prestation. Dans la foulée, c’est une équipe de Hindisheim, pas si impressionnante que cela qui commencait à enfoncer le clou (défaite 0-6 à domicile !), puis le camouflet en coupe ou Kintzheim (D1B) s’impose sans coup férir. Au moment d’accueillir le futur championnat Baldenheim, le rouge était déjà mis, et là comme par magie, quelques points de repère ont été retrouvés, même si la défaite était consommée (1-3). Dans la foulée, on se rendait à Still, avec pour la première des éléments du onze fanion qui renforcaient le groupe, et après une excellente première période ou les visiteurs n’étaient pas récompensés, l’équipe a lâchée prise en fin de match ou les locaux marquaient à trois reprises face à 10 valeureux guerriers. La roue commencait à tourner, certes, mais à Ebersheim il y a eu comme une rechute et le groupe s’était à nouveau disloqué !
Les deux équipes d’infortune se présentaient au stade du Hinterwald (Innenheim et Zellwiller) et lors de ces deux matches, l’équipe a soufflée et c’est surtout imposée ! Deux victoires par 3-1 et dans la foulée un excellent match à Mutzig (défaite par 3-2) mais dont le contenu à rassurer ! Dans la foulée, un bon match nul face à St Pierre Bois (2-2) devait permettre de terminer en roue libre, mais malheur de malheur ! Une prestation quasiment indigne à Duppigheim avec des expulsions inutiles, et une dernière ratée dans le derby face à Stotzheim (0-2), bref … la pause hivernale était la bienvenue !
 
L’objectif du cycle retour : laisser deux équipes derrière soi !
Alors que l’on était dans un lutte à cinq avec Zellwiller, Niedernai, Innenheim et Ebersheim, il fallait très rapidement emboiter le pas à une fin de cycle aller plutôt positive et grapiller pour se positionner en milieu de classement. Il fallait peut être, mais les résultats ont été totalement négatifs ! 4 défaites sur les 4 premiers matches, et une place encore plus prononcée en fin de classement, et surtout 4 défaites très larges et qui semaient le doute dans les esprits surtout que l’une d’entre elle était concédée face à Niedernai alors lanterne rouge au classement, les autres face aux ténors de la poule.
Venait alors le match face à Innenheim sur le terrain de ce dernier, et dans la foulée un déplacement à Zellwiller, et un homme à jailli de l’ombre : Kevin Albrecht ! Ce joueur aux possibilités énormes a éclaboussé ces deux matches et il est l’auteur des 5 buts qui ont permis de s’imposer et de réaliser un mini break en fin de classement. En semaine l’équipe s’imposait face à Ebersheim, une équipe qu’elle remettait également dans la course au maintien, mais Mutzig demeurait le plus fort et remettait une couche d’incertitude. A Triembach au Val, face à St Pierre Bois, l’équipe a livré un match XXL, mais face à la bonne formation locale n’a décroché qu’un match nul (2-2) alors qu’une victoire lui aurait garanti le maintien ! Ce sera chose faite et de manière très éloquente face à Duppigheim, et face à des visiteurs démobilisés, les locaux ont sortis le grand jeu et se sont imposés par 6-3 avant de terminer sur un air de fête à Stotzheim avec un ultime succès de 4-1 et une revanche du cycle aller !
Bref, en terminant 9ème de la poule, en devançant Zellwiller, Innenheim et Niedernai (ces deux derniers étant relégués), l’équipe a réussi son challenge du maintien … mais le goal avérage de 37 – 68, donc négatif de -31, donne le nouveau cadre de travail de l’équipe !
 
Changement de gouvernance déjà pour la nouvelle saison
Et l’an 1 pour le coaching « séniors » pour Arnaud Willmann qui arrête sa carrière de joueur pour se consacrer uniquement à une carrière de coach. A 26 ans, il va démarrer sa carrière séniors (tout en restant dans le foot des jeunes ou il s’occupe des U18 de KOSER), et il va doubler sa mission par celle de passer le BMF (Brevet Moniteur de Football) dans le cadre de la promotion 2016/2017
Il aura la primeur de pouvoir assurer la liaison entre la sortie du foot des jeunes des U18 et l’entrée dans le monde séniors de ceux-ci, sans compter qu’il aura aussi à charge un rôle de conseiller aux côtés de Roland Hennard pour le pilotage du groupe séniors 1.
Dans sa mission il sera aidé par Pauline Schnell qui va œuvrer en qualité de dirigeante du groupe séniors 2, alors que le président Fernand Willmann assumera l’intendance administrative de l’équipe avec la venue de la tablette électronique courant de saison retour en principe
 
Un effectif qui devrait permettre d’être quelque peu ambitieux
La cuvée 2016/2017 devrait permettre d’être un once plus ambitieux que la saison passée, avec deux départs du groupe au terme de la saison écoulée (Nicolas Gossmann vers Kertzfeld et Eric Bauerlé vers Nordhouse), et l’arrivée d’une douzaine de joueurs dont quelques uns iront titiller des places dans le onze fanion. Qui des nouveaux joueurs Florent Loos (ex-Molsheim), Xavier Boesch, Ali Demir, Julien Ott, Kevin Helf, Yann Winum, Aurélien Burny (ex-Huttenheim) ou Jordan Stephan (ex-Rossfeld) réussira à glaner sa place en équipe fanion, sachant qu’aujourd’hui les 4 mutés autorisés en équipe fanion sont plutôt réservés aux frères Kastner, Maxime Repis et Théo Hanns. Une situation qui permet à Arnaud Willmann d’avoir un effectif conséquent complété par les anciens de la maison jaune et noire, comme Arnaud Klein, Matthieu Vogt ou Quentin Hallot. Il reste encore un dossier à régler avant de pouvoir démarrer la saison de manière sereine et de prendre les matches le plus sérieusement possible pour aller inquiéter les favoris qui peuvent être Mutzig, Duppigheim, St Pierre Bois, voire Hindisheim, qui ont grandement animé le championnat passé
 
Un début de saison capital !
Le bon départ dans la saison conditionnera pas mal de choses, et ce bon départ il s’agira de le prendre à Scherwiller, sur un synthétique qui n’a pas forcément réussi au onze fanion en Coupe de France, et face à une équipe locale qui s’annonce comme un gros outsider ! Dans la foulée, on aura droit à deux derbies face à Ebersheim puis à Stotzheim, entrecoupé par un gros match en coupe, face à Molsheim 2 qui évolue en division 1 de la pyramide A après son accession au terme de la saison passée. Après une alternance coupe-championnat, la double réception de Wisches/Russ et de Zellwiller doit permettre d’attaquer deux gros matches face à Mutzig et St Pierre Bois de la meilleure des manières. Puis on aura à faire à de grosses cylindrées avec Marckolsheim qui a survolée sa poule en D1 la saison passée, Bischoffsheim, Hindisheim et enfin Duppigheim pour boucler la boucle !
Le championnat s’annonce plutôt pas mal serré et chaque succès ou plutôt chaque défaite évitée aura une valeur capitale, mais le groupe local a de l’ambition, c’est tant mieux !
 

 

 

 

Tous droits réservés © AS Sermersheim - Mentions légales - Réalisation magried.com